LE CYBERMAGAZINE de la famille et de la petite enfance

Poni.ca


SECTION PARENTS ET ÉDUCATEURS Aventure Matériel Jeux Lien
Utilitaires éducatifs Qu'est-ce que le monde des Bongabongs ? Logiciel de contrôle parental Parlons sécurité sur le web
Parlons sécurité sur le web Une présentation de l'École branchée

LES PREMIERS PAS SUR LE WEB
Par Martine Rioux

Maîtriser le vocabulaire Internet, envoyer un courriel, chercher des informations et, même, s'amuser sur Internet, ce n'est pas quelque chose d'inné. Même si les jeunes semblent de plus en plus habiles avec les technologies, ils ne sont pas nés avec un clavier et une souris dans les mains. Il y a des connaissances et des aptitudes qu'ils doivent apprendre afin de pouvoir tirer le meilleur profit du potentiel qu'offre le Web.

 

« Avant de penser utiliser l'ordinateur pour réaliser des projets pédagogiques en classe avec les jeunes, il faut d'abord que ceux-ci maîtrisent un certain nombre de notions, à commencer par leur langue maternelle », croit Isabelle Hudon, enseignante dans une classe de première et deuxième années à l'école primaire Le Phare, à Deschambault.

 

Néanmoins, plusieurs sites Web et logiciels éducatifs offrent des jeux pour les enfants qui ne savent pas encore lire ni écrire. C'est ainsi que les plus jeunes connaissent davantage l'ordinateur et Internet pour les jeux qu'on y trouve. Par contre, à ce moment, ils doivent être capables de manier la souris et/ou de trouver des touches précises sur le clavier.

 

« En tant qu'enseignant, il ne faut pas prendre pour acquis que les jeunes ont appris ou apprendront tout cela à la maison. C'est un peu le rôle de l'école de leur enseigner ces compétences de base », estime Mme Hudon.

 

Comme cette enseignante dispose de cinq ordinateurs dans sa classe, elle regroupe généralement ses élèves par petits groupes afin de leur apprendre différents éléments pratiques et de leur permettre de réaliser des activités informatiques. « Par exemple, j'ai une liste de sites éducatifs. Habituellement, je prépare l'ordinateur en ouvrant préalablement la bonne page Web. Les élèves n'ont qu'à réaliser les exercices à tour de rôle. Taper une adresse et effectuer des recherches, c'est beaucoup trop complexe pour eux », explique l'enseignante.

 

Dans son école, ce sont surtout les enseignants de la quatrième à la sixième année qui initient les élèves à la recherche sur le Web. Cependant, ils sont nombreux à trouver l'expérience fastidieuse. « Il est difficile pour les jeunes de trouver de bons sites. Souvent, ils arrivent sur des sites pertinents, mais qui ne sont pas adaptés à leur niveau. Par exemple, le langage utilisé peut être trop complexe pour eux », précise-t-elle.

 

Lorsque nous lui avons parlé, Isabelle Hudon s'apprêtait à tenter une nouvelle expérience avec ses élèves de deuxième année. La Commission scolaire de Portneuf fournira une adresse de courriel à chacun d'eux et ils pourront s'échanger des courriels entre eux. Ce sera l'occasion pour l'enseignante de commencer à sensibiliser ses élèves aux informations personnelles qu'ils peuvent divulguer dans un message ainsi qu'à la vigilance lorsqu'ils reçoivent des messages.

 

Extrait des pages 8 et 9 du Guide pratique des technologies 2007 / Éduquer à Internet plutôt que censurer, L'École branchée

 

PIÈGES À ÉVITER ET CONSEILS D'UTILISATION AVEC LES JEUNES
Par Martine Rioux avec Internet 101, CyberAverti.ca, Réseau Éducation-Médias

On entend souvent dire qu'Internet est une vaste bibliothèque. Pourtant, le terme est aujourd'hui très réducteur! Il se veut bien sûr un outil pour obtenir des renseignements utiles (météo, conditions de circulation, etc.) en temps réel, pour effectuer des transactions bancaires 24 heures sur 24, pour lire les grands titres des journaux du monde entier, etc. Internet constitue également une source de divertissement par excellence grâce à la possibilité de télécharger de la musique ou de la vidéo et de jouer à toutes sortes de jeux en ligne. Il a complètement révolutionné la manière dont les gens communiquent entre eux, l'envoi de courriels ayant pratiquement éclipsé la poste traditionnelle, et même la façon dont les gens font de nouvelles connaissances. Tour d'horizon de l'univers Internet?

 

Le World Wide Web

Autrement dit : le réseau de sites Web. L'idée de base du Web est la création d'un ensemble de pages liées entre elles, contenant une foule d'informations, qui constituent ensemble ce qu'on appelle un « site Web ». Un site peut renvoyer à un autre site grâce à des hyperliens. Internet est donc à la base un réseau géant de sites Web interconnectés, dans lequel des moteurs de recherche aident les utilisateurs à trouver ce qu'ils cherchent.

 

Pièges à éviter
Bien que les sites Web constituent une véritable mine de ressources et d'informations, leur exploitation est très peu réglementée. Certains d'entre eux contiennent donc des informations inexactes ou trompeuses, des canulars et des arnaques, de la pornographie ou d'autres contenus sexuellement explicites, des menaces pour la vie privée (lorsqu'ils sollicitent des informations personnelles), des contenus haineux, racistes, sexistes, fascistes, violents, dangereux ou illégaux (comment fabriquer une bombe, s'acheter une arme, etc.), des encouragements à commettre des activités néfastes ou antisociales (cigarette, alcool, drogues, sectes, etc.), et plus encore.

Conseils d'utilisation avec les jeunes
  • Créer ou trouver une liste de bonnes adresses, un répertoire de sites recommandés pour les enfants et les adolescents.
  • Faire attention aux renseignements personnels laissés sur des sites Web (en participant à des concours ou à des sondages, par exemple) ou sur un site personnel (âge, adresse, photographie, etc.).
  • Ne jamais oublier que n'importe qui peut créer un site Web. Les visées réelles d'un site sont parfois trompeuses,
    et l'information qui s'y trouve n'est pas nécessairement véridique. Contre-vérifier les renseignements trouvés.

Le courrier électronique

Un courriel, abréviation de courrier électronique, est un message envoyé via Internet d'une personne à une autre (ou à plusieurs autres). L'expéditeur peut joindre des fichiers à son message, tels que des documents textuels et des photos. On obtient un compte de courriel de son fournisseur de service Internet ou on en trouve gratuitement en ligne (par exemple, Hotmail). Le courriel est de loin la technologie Internet la plus utilisée.

 

Pièges à éviter
Les courriels sont un moyen fantastique d'aider les gens à rester en contact, mais ils comportent certains désavantages, comme les pourriels (messages publicitaires inutiles et non sollicités), les messages de menaces et de matériel pornographique, le risque de harcèlement, les tentatives de hameçonnage, etc. De plus, les courriels ne proviennent pas toujours réellement de l'expéditeur indiqué et les adresses de retour peuvent être fictives.

Conseils d'utilisation avec les jeunes
  • Ne jamais donner son adresse de courriel sur des sites Web. Créer une adresse « fantôme » qui ne servira que lors d'inscriptions en ligne.
  • Ne jamais ouvrir de pièce jointe envoyée par un inconnu, et se méfier tout de même de celles envoyées par des personnes connues.
  • Ne pas cliquer sur des liens à l'intérieur de courriels non sollicités.
  • Ne jamais répondre à un courriel non sollicité.
  • En fait, effacer tout courriel suspect sans l'ouvrir.
  • Se méfier des offres alléchantes et autres annonces du genre. Ce qui semble trop beau pour être vrai est certainement trop beau pour être vrai.

La messagerie instantanée

La messagerie instantanée peut être vue comme un courriel instantané, puisqu'elle combine l'instantanéité du bavardoir (« tchat ») à la nature privée du courriel. Comme pour le courriel, l'utilisateur peut joindre des pièces à ses messages. Il peut aussi utiliser un microphone ou une webcam pour agrémenter les échanges. De plus, il connaît généralement bien ses correspondants, puisque seuls les gens qui figurent sur sa liste de contacts peuvent communiquer avec lui. En tout temps, il est possible d'ajouter ou de bloquer un correspondant. La messagerie instantanée nécessite un logiciel spécial qui fonctionne en continu sur l'ordinateur et une inscription à un réseau. Le plus populaire est MSN Messenger.

 

Pièges à éviter
La messagerie instantanée est un moyen fantastique de bavarder avec des amis sans monopoliser le téléphone. Il faut cependant s'assurer de garder le contrôle de sa liste de contacts. À défaut de remplir prudemment le formulaire d'inscription, un jeune peut être contacté par n'importe qui. De plus, les listes de contacts sont souvent partagées entre amis, et les utilisateurs tendent à s'enorgueillir d'avoir une longue liste sans pour autant connaître personnellement tous les contacts qui y sont inscrits.

Conseils d'utilisation avec les jeunes
  • Ne communiquer qu'avec des connaissances. N'ajouter aucun inconnu sur sa liste de contacts.
  • Ne pas répondre à des messages instantanés en provenance d'inconnus.
  • Ne jamais transmettre de renseignements personnels à moins d'être absolument certain de l'identité du correspondant.
  • Éviter, si possible, de remplir des profils qui seront du domaine public.
  • Vérifier régulièrement que des inconnus ne se sont pas ajoutés sur la liste de contacts de vos enfants.

Jeu en ligne

Les jeux vidéo ne se trouvent plus uniquement sur des consoles de jeu ou sur des cédéroms que l'on installe sur l'ordinateur. Maintenant, il est possible de jouer directement en ligne, seul ou avec d'autres joueurs de partout dans le monde. Des jeux de hasard sont également accessibles en ligne sous forme de casinos virtuels.

 

Pièges à éviter
Beaucoup de jeux en ligne sont tout à fait inoffensifs, et même éducatifs. Par contre, il est bon de s'intéresser à leur contenu puisque certains encouragent la violence à outrance. De plus, plusieurs sites de jeux demandent aux joueurs de s'inscrire, ce qui leur permet de recueillir des informations personnelles pouvant ensuite servir à des opérations marketing. Pour leur part, les casinos virtuels attirent les joueurs en leur proposant de jouer avec de l'argent fictif. Certains joueurs finiront par tenter leur chance avec de l'argent réel.

Conseils d'utilisation avec les jeunes
  • S'informer régulièrement des jeux auxquels les jeunes s'adonnent sur le Web. Vérifier leur contenu ainsi que le public à qui ils s'adressent.
  • Faire attention aux renseignements personnels qu'il faut donner lors de l'inscription. Donner une adresse « fantôme » lors de l'inscription.
  • Certains sites permettent aux joueurs virtuels de dialoguer entre eux. Il s'agit donc de toujours garder en mémoire qu'on ne connaît pas vraiment ces autres joueurs.
  • Rappeler aux jeunes que la loi interdit aux mineurs de parier de l'argent en ligne.

Extrait des pages 11 à 14 du Guide pratique des technologies 2007 / Éduquer à Internet plutôt que censurer, L'École branchée

 

PASSE TON PERMIS POUR LE WEB

Les jeunes ont besoin de disposer de certaines connaissances avant de se lancer à la découverte du Net. Au lieu de leur faire signer un contrat de navigation, nous vous suggérons de leur faire passer un petit test afin qu'ils obtiennent leur « passeport pour Internet », une sorte de permis de navigation qui certifie qu'ils sont conscients des pièges et dangers qui circulent sur le Net.

 

Voici quelques exemples de tests existants :

 

Le Permis de bonne conduite sur Internet Le Permis de bonne conduite sur Internet,
de l'Association des Fournisseurs d'Accès et de Services Internet (AFA) en France :
http://www.passe-ton-permis-web.com
Le Code du Web de AOL Le Code du Web de AOL,
en collaboration avec le ministère de l'Éducation nationale en France et l'organisme European Federation for Missing and Sexually Exploited Children :
http://www.codeduweb.aol.fr
Divers quiz sur le site « L'Internet plus sûr, on se mobilise ! » Divers quiz sur le site « L'Internet plus sûr, on se mobilise ! »
(une initiative de l'organisme public français Délégation Internet et de plusieurs partenaires privés comme Microsoft) :
http://www.protegetonordi.com/rub_jeux/quiz.html

Extrait de la page 8 du Guide pratique des technologies 2007 / Éduquer à Internet plutôt que censurer, L'École branchée

 

DÉNONCER UNE SITUATION INCORRECTE

Si vous tombez sur de la pornographie juvénile en ligne, ou si vous craignez que quelqu'un cherche à entraîner un enfant vers des activités sexuelles ou à commettre une infraction sexuelle contre un enfant, il faut évidemment dénoncer la situation sans hésiter.

 

Cyberaide.ca offre à la population canadienne un service centralisé de signalement d'enfants exploités sexuellement sur Internet. De février 2005 à février 2006, l'organisme a traité 5 771 signalements d'actes présumés de violence sexuelle envers des enfants sur Internet. L'équipe de Cyberaide est en poste 24 heures sur 24 pour traiter des cas de pornographie juvénile, de cyberprédation, de tourisme sexuel impliquant des enfants et de prostitution juvénile.

 

Vous pouvez remplir le formulaire de signalement en ligne au www.cyberaide.ca communiquer avec l'organisme en composant le 1-866-658-9022 ou transmettre l'information par télécopieur au 1-204-948-2177. Par contre, si un enfant court un danger immédiat, communiquez sans tarder avec le service 911 ou avec votre service de police local.

 

Extrait de la page 6 du Guide pratique des technologies 2007 / Éduquer à Internet plutôt que censurer, L'École branchée.

Partager et utilités
Envoyer Imprimer Favoris
Liens utiles Liens utiles Qui sommes-nous Liens utiles Contact

KDM MANAGEMENT