LE CYBERMAGAZINE de la famille et de la petite enfance

Poni.ca


Titre - Bongaboue

 

Ce matin, il fait une chaleur étouffante sur l'étoile Plouag. Poni et ses amis se préparent à s'envoler pour de petites vacances de camping sur la lune. Mais, tout juste avant de partir, le cœur de Poni s'est mis à clignoter rapidement.

 

« Je suis désolé les amis, vous allez devoir partir sans moi, j'ai une urgence, » dit Poni.

 

Pegui dit alors : « Nous ne pouvons pas te laisser seul, nous irons tous ensemble. »

 

Alors, les trois Bongabongs se dirigèrent vers le lac Miroitou et virent la rivière La Sacoche, au nord du Canada, qui était complètement asséchée; il n'y restait plus une goutte d'eau.

 

Vadavoom !!! Telles trois fusées nos amis s'envolèrent. Vite arrivés sur les lieux, ils remarquèrent un immense trou rempli de boue. Poni décida donc de s'aventurer au fond à la recherche d'un indice. Il commença sa descente, glissant sur les fesses ouh uohououououououou suivi de Peli et Pegui ouh ouh uohouououououoh sur les fesses aussi! En quelques secondes ils y furent rendus. Ils se mirent alors à sauter flique flaque et bong et baque et flique flaque et bongaque et ils continuèrent flique flaque et bong et baque et flique flaque et bongaque tous trois couverts de boue! Ils étaient tellement recouverts de boue qu'on ne voyait plus que trois petites boules brunes avec deux grands yeux blancs qui rebondissaient dans tous les sens.

 

Soudain, Poni remarqua un immense mur formé de milliers de branches d'arbres entassées les unes contre les autres. « C'est un barrage de castors !? Attendez un peu, je vais aller leur parler. »

 

Poni s'approcha des castors qui y travaillaient et leur dit « Bonjour ! C'est une belle maison que vous avez construite. » Les castors continuèrent leur travail sans se préoccuper de lui.

 

Il s'approcha encore plus près et leur dit un peu plus fort « Alloooooooo ! Je vous parle. » Pas de réponse, les castors l'ignorèrent. Il s'approcha encore plus près, le nez collé sur la maison et dit : « C'est à vous que je parle, pourquoi ne me répondez-vous donc pas ? »


Le plus gros castor, sûrement le chef, se tourna alors vers Poni et lui dit de sa grosse voix :

 

« On ne parle pas aux marmottes. »


« Aux marmottes ??? Mais, mais je ne suis pas une marmotte !!! » lui répondit Poni.

 

« Mais si, vous êtes une marmotte et vos amis aussi...regardez de quoi vous avez l'air...trois grosses marmottes. » Puis le chef castor retourna à son travail.

 

Poni hocha alors la tête et se regarda de haut en bas. « Attendez, attendez, c'est une erreur, je ne suis pas une marmotte, c'est que je suis recouvert de boue; je suis un Bongaboue....Heu, je veux dire un Bongabong ! »

 

Puis lui, Pegui et Peli se mirent à sauter partout et Bing et Bang de tous bords tous côtés afin de secouer la boue qui recouvrait leurs corps. Quand nos trois comparses eurent terminé tous les castors cessèrent de travailler un instant et se mirent à les applaudir en se tapant la queue. Clap Clap Clap Clap !!!

 

Le chef, très sérieux, s'avança et dit : « Bravo, quel beau spectacle; mais maintenant nous devons retourner travailler. Allez, allez, au travail, nous n'avons pas que ça à faire. »


Poni, regarda le chef et lui dit : « Vous travaillez toujours ainsi? Vous ne vous amusez donc jamais ? »


« Jamais, nous construisons des barrages à tous les jours. » répondit fièrement le chef.


« Mais à quoi servent-ils ? » demanda Pegui.


« Heu ! À rien; mais c'est ainsi, nous devons tous travailler. »


« Mais savez-vous que ce barrage prive d'eau tous les habitants au bas de la rivière ? » dit Peli.


« Non ! Je ne savais pas ça...Heu, mais ce n'est pas bien. »


« Non ce n'est pas bien; je sais comment on pourrait arranger ça; voulez-vous nous aider ? » proposa Poni.


Et le chef Castor appela tous les autres castors et leur raconta qu'il fallait défaire ce barrage car il privait d'eau les habitants qui vivaient le long de la rivière. C'est ainsi que tous les castors accompagnés de Peli, Pegui et Poni se mirent à enlever les branches.


Aussitôt l'eau se remit à couler et les Bongabongs, accompagnés des castors, se mirent tous à flotter et à sauter sur les branches en descendant la rivière. Les castors eurent tellement de plaisir qu'ils passèrent toute la journée à naviguer ainsi, heureux d'avoir appris qu'ils pouvaient s'amuser tout en travaillant.


Puis nos trois amis s'envolèrent Vadavoom ! pour leur séjour de camping. Ils repartirent si rapidement qu'une traînée de poussière de boue laissa écrit dans le ciel :

 

 

BONNES VACANCES !

 

 

Copyright © 2008 www.poni.ca • Tous droits réservés

Bannière pub albong

bouton-imprimer-affiche-Bongaboue

 

 

 

 

 

 

Partager et utilités
Envoyer Imprimer Favoris
Liens utiles Liens utiles Qui sommes-nous Liens utiles Contact

KDM MANAGEMENT